Les autres instruments

Le bagad, c’est principalement des cornemuses, des bombardes, et de la batterie… Mais on peut parfois y trouver d’autres instruments, plus discrets, qui viennent de temps en temps apporter une couleur un peu inhabituelle à cette musique.

  • Le binioù : c’est la cornemuse originelle de Basse-Bretagne. Il se distingue de sa cousine écossaise par son unique bourdon, et surtout par un levriad deux fois plus court, ce qui le fait naturellement sonner deux fois plus aigu. Il est ordinairement joué en duo avec une bombarde : on parle alors de « couple de sonneurs ».
  • La clarinette : elle a conquis la Bretagne au cours du XIXème siècle, les clarinettistes locaux développant un style de jeu très spécifique. En Centre-Bretagne, on l’appelle « treujenn-gaol » (« tronc de chou » en Breton), et on en joue en général en duo, à la manière des chanteurs traditionnels.
  • L’accordéon : on trouve cette « boite du diable » un peu partout dans le Monde, et donc également en Bretagne… Diatonique ou chromatique, même s’il est un peu énervant à toujours jouer juste, il arrive qu’on l’invite à se produire avec le bagad. Parce qu’on est gentils.

Il existe d’autres instruments traditionnels en Bretagne : violon, veuze, vielle à roue, flûte… mais ils ne jouent pas assez fort.